Urgent : carte de visite, par Afef Bennaceur, épouse #boukaddous

Posted: November 2, 2010 in Media
Urgent…Urgent…Urgent…Urgent…Urgent…Urgent…Urgent…Urgent…

Lorsque j’ai rencontré Fahem Boukadous aujourd’hui, il avait la parole et le geste lents, il était extrêmement affaibli, son visage était jaune et il avait des tâches noires sous les yeux, du fait sa maigreur et de l’effort. Il m’a dit qu’il avait commencé à ressentir des douleurs à l’estomac, peut-être une gastrite ou un ulcère. Il a des douleurs musculaires et des fourmillements récurrents dans les mains. Il m’a résumé son état, sanitaire et pénitentiaire, par ces mots : « je sens quotidiennement l’odeur du sang qui s’exhale de tout mon corps ». Un indice des épreuves de ce châtiment qui n’est pas seulement injustice et arbitraire, mais inhumain, d’un autre siècle, et qui reflète une mentalité vengeresse et tortionnaire primaire.

Il en est au vingt-quatrième jour de sa grève de la faim et il est bien déterminé à continuer à défendre sa liberté quel qu’en soit le coût.

Appréciant l’attitude des hommes et des femmes militant en Tunisie et à l’étranger qui déploient leurs efforts pour sa victoire, il a déclaré « ce faisant, ils n’œuvrent pas seulement à me libérer d’une détention arbitraire, mais ils combattent pour me sauver de la mort qui me guette à chaque instant ».

Liberté et vie pour Fahem Boukadous

Gloire à ses sacrifices

Afef Bennaceur

(Traduction ni revue ni corrigée par l’auteure de la version en arabe, LT)

Posted via nawaat’s posterous

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s